RPG Harry Potter. L'action se déroule un an après la fin de la guerre contre Voldemort.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tobias - Ce qui fait la crédibilité d'une ambition, c'est le prix personnel qu'on est prêt à payer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Tobias - Ce qui fait la crédibilité d'une ambition, c'est le prix personnel qu'on est prêt à payer   Dim 27 Nov - 0:02



 
Tobias, Neal Fawkes



 

 

 ❯ FEAT : Finlay MacMillan
Carte d'Identitée

 Tobias est un blaireau masculin qui nous éclaire de son intelligence depuis 20 ans ans. Cette personne croit qu'elle gagnera le prix de beauté parce qu'elle fait des études pour être langue de plomb. C'est plutôt quelqu'un de secret, susceptible, entêté mais vraiment intelligent, ambitieux, déterminé.

 ❯ ASCENDANCE : Né-moldu
 ❯ DATE DE NAISSANCE : 8 Avril 1978
 ❯ NATIONALITÉ : Anglaise
 ❯ CLASSE SOCIAL : Modeste
 ❯ ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel
 ❯ CAMP : Neutre
 ❯ COMPAGNON (métier pour les adultes) : Il possède un hibou des marais, Lux
 ❯ BAGUETTE : La baguette qui l'a choisi avant sa rentrée à Poudlard a été détruite par la commission d'enregistrement des nés-moldus. En attendant qu'il puisse s'en procurer une autre, il utilise une baguette d'emprunt qui fait régulièrement des siennes. Elle est en bois de noisetier, elle contient un crin de licorne et elle est bien trop longue et trop rigide à son goût. Sa baguette d'origine était en bois d'Orme et elle contenait un ventricule de cœur de dragon
 ❯ PATRONUS : Un carcajou
 ❯ EPOUVANTARD : La prison d'Azkaban et ses détraqueurs

 
SON AVIS SUR CE QU'IL SE PASSE

 
Tobias a directement subi les conséquences de la guerre et il en gardera des cicatrices. Avant la seconde montée au pouvoir de Voldemort, il était déjà révolté par le comportement que la plupart des familles de sang-pur avaient en présence des nés-moldus comme lui mais après ce qu'il a vécu, il compte bien se battre pour que cette discrimination soit définitivement interdite et punie par la loi. Il n'a pas rejoint l'Ordre du Phoenix car il estime qu'il a encore besoin de se reconstruire avant de se ré-engager dans quoi que ce soit d'autre que ses études mais il n'est certainement pas en accord avec les idées des mangemorts


 
ONCE UPON A TIME ... MY STORY

 
Lors de sa venue au monde, les parents de Tobias, deux moldus issus de la classe moyenne, formaient un couple uni et heureux. Malheureusement, sa mère périt l'année de ses cinq ans des suites d'une longue maladie. Très affecté par cette tragédie, son père se transforma. Petit à petit, il sombra dans la dépression puis, comme cela allait souvent de paire, dans l'alcool.

Abruti par sa consommation excessive de différentes liqueurs, il devint de plus en plus négligeant envers son enfant. Livré à lui même, Tobias luttait chaque jour pour que leur situation difficile ne soit remarquée par personne d'extérieur à leur foyer. Ni la maîtresse, ni ses quelques amis ne devaient savoir.

Par chance il était doté d'une intelligence fine, ce qui lui permettait de réussir en classe même si personne ne l'aidait à faire ses devoirs le soir. Il avait à peine le droit à un demi sourire qui sonnait faux lorsqu'il ramenait une bonne note à la maison. Son père était comme une coquille vide, une âme en peine qui attendait que la mort vienne le libérer d'un quotidien devenu trop difficile à supporter.

Les services sociaux, débordés par le nombre important de familles qui attiraient déjà leur attention, n'étaient intervenus qu'au bout de deux ans pour placer le petit garçon dans un foyer plus sécurisant et pour proposer de l'aide à son géniteur.

C'était à cette époque que Tobias avait fait la connaissance de Theodora, une petite femme d'un certain âge au regard triste. Elle lui avait ouvert les portes de sa petite maison avec beaucoup de chaleur et elle l'avait immédiatement traité comme s'il était de sa chaire et de son sang. Les épreuves difficiles qu'il avait vécu après la mort de sa mère en avaient fait un petit pour le moins renfermé sur lui même et pourtant, contre toute attente, elle avait eu tôt fait de l'apprivoiser. C'était ainsi qu'il avait pu recommencer à s'épanouir.

Quelques mois plus tard, à force de remarquer que des choses de plus en plus étranges se déroulaient sous son toit, Theodora avait volontairement laissé traîner sur la table du salon un étrange morceau de bois. Comme elle s'y était attendu, poussé par la curiosité, son petit pensionnaire s'en était emparé peu après être rentré de l'école et, au hasard d'un geste du poignet, avait fait flamber le buffet.

A partir de ce moment là, animée d'une énergie nouvelle, elle avait commencé à lui raconter d'étranges histoires au sujet d'un monde magique et de sorciers. Pour sa part, elle disait être ce que l'on appelait une cracmol, autrement dit, une sorcière née sans aucune capacité magique. Cela lui avait valu d'être rejetée par sa famille, très à cheval sur la pureté du sang, ce qui expliquait qu'elle avait constamment l'air affligée.

Pouvoir lui  transmettre ses maigres connaissances était pour elle comme une sorte de revanche sur la vie, c'est pourquoi elle y avait mis  tout son cœur. L'année de ses onze ans, en recevant la lettre qui l'invitait à poursuivre ses études à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie, le garçonnet avait eu le sentiment de la rendre fière. Elle l'avait accompagné pour faire ses achats sur le chemin de traverse et elle l'avait regardé partir avec la larme à l'œil.

Au moment de passer sous le Choixpeau, il avait eu une petite appréhension : et si on le renvoyait chez lui ? S'il était déjà trop en retard sur ses camarades pour réussir le test ? Très vite, il s'était contraint à se sortir ces idées de la tête. La sensation qu'il avait ressentie la première fois qu'il avait senti la magie parcourir son corps avait été trop plaisante pour qu'il abandonne sans s'être battu. Crânement, il avait fini par s'avancer vers le vieux couvre-chef lorsque cela avait été son tour. Et la voix de l'objet n'avait pas tardé à résonner à l'intérieur de sa tête... " Hummmm... une ambition dévorante... une opiniâtreté à toute épreuve... un désir de faire ses preuves... un tempérament passionné...une tête bien remplie... Ça n'aurait pas plu à Salazar mais il n'y a pas de doute possible... SERPENTARD ! "

Les autres vert et argent l'avaient bien accueilli mais ayant constaté que la plupart d'entre eux avaient deux parents sorciers, il s'était bien gardé de dévoiler l'identité des siens. A ceux qui lui demandaient des informations sur sa situation familiale, il répondait qu'il vivait chez sa grand-mère, sans leur donner de plus amples informations car cela les dissuadait en général de continuer à l'interroger de peur de toucher un point sensible.

Les années avaient passées. Beaucoup d'élèves le trouvaient un peu étrange car curieusement désintéressé des affaires qui préoccupaient généralement les adolescents mais personne ne s'en prenait à lui et les professeurs étaient unanimes : s'il poursuivait dans cette voie, bien des portes s'ouvriraient devant lui. Le célèbre Harry Potter avait intégré Poudlard durant sa scolarité mais, alors que beaucoup avaient cherché à s'en faire un ami pour s'attirer un peu de prestige, lui y avait trouvé une occasion de s'intéresser à l'ancienne magie.

Lorsqu'un sujet l'intéressait, il pouvait passer des heures à l'approfondir. Il avait fallu attendre le milieu de sa sixième année avant que quelque chose, ou plutôt quelqu'un, parvienne à le détourner partiellement de sa quête de connaissances : il s'agissait d'une jeune fille de cinquième année, descendante d'une grande famille de sang-pur. Theodora l'avait prévenu que la plupart méprisaient les nés-moldus mais l'attrait d'un amour interdit avait été plus fort que la raison.

Tobias pensait que ces histoires de valeur du sang étaient des reliques d'un autre temps qui finiraient par disparaître avec les nouvelles générations, plus ouvertes d'esprit que leurs aïeuls, c'est pourquoi il avait décidé d'avouer la vérité sur ses origines à sa petite amie. Cette dernière, ennuyée par les prétendants trop fades auxquels elle était habituée, avait trouvé leur aventure excitante. Au début de leur relation, qu'elle pensait sans lendemains, l'amour était pour elle, qui avait grandi sans affection, une chose très abstraite mais au fil du temps, elle avait fini par développer des sentiments sincères.

Il venait d'avoir 19 ans lorsque la commission d'enregistrement des nés-moldus avait été mise en place suite au retour de Voldemort. Alors même qu'il s'était lancé dans de prestigieuses études dans le but de pouvoir intégrer le département des mystères en tant que langue de plomb, il avait été contraint de les abandonner momentanément afin d'aller s'installer dans un pays étranger le temps que les choses se tassent, pour éviter d'être privé de sa baguette et/ou arrêté.

La veille de la date de son départ, sa petite amie était venue le trouver dans une cachette provisoire pour lui dire au revoir. Malheureusement, elle avait manqué de prudence si bien que des rafleurs avaient écourté leur rencontre. Ces individus sans foi ni loi n'hésitaient pas à faire usage de sortilèges impardonnables pour s'assurer que leurs victimes ne leur échappent pas, Tobias n'avait donc pas eu d'autre choix que celui de se rendre sans opposer de résistance.

Lorsqu'il s'était retrouvé enchaîné dans la terrible salle d'audience du Ministère de la magie quelques jours plus tard, face à un jury d'inconnus hostiles présidé par Ombrage et en présence de monstrueux détraqueurs qui le laissaient pantelant, on lui avait reproché non pas un mais deux faits graves : en premier lieu, d'avoir volé la magie d'un véritable sorcier. En second lieu, d'avoir enlevé et séquestré une jeune femme de sang-pur.

Comme vous vous en doutez certainement, il s'était vivement défendu de ces accusations mais avant même d'ouvrir la bouche, il savait qu'il ne sortirait pas vainqueur du procès, injuste par essence. Après un court échange, vain, on l'avait contraint à signer des aveux en le menaçant d'accuser Theodora d'avoir été sa complice et de laisser les détraqueurs lui donner leur baiser puis la sentence avait été prononcée : le soir même, il serait conduit jusqu'à Azkaban, où il resterait emprisonné pendant de longues années.

Sa jeunesse n'avait attendri personne au moment où les démons encagoulés l'avaient traîné, chancelant, à l'extérieur de la salle. Ombrage semblait tout au contraire ravie d'éliminer un parasite avant qu'il ait finit de croître. Quelques secondes avant qu'elle sorte de son champ de vision, Tobias avait eu le temps de la voir briser sa baguette en lui jetant un regard méprisant...

Il avait entendu bien des horreurs sur Azkaban mais la réalité était bien pire que ce qu'il avait pu imaginer. Lorsque la lourde porte de sa cellule s'était refermée sur lui, il s'était recroquevillé dans un coin de la petite pièce, vidé de tout courage. Un courant d'air glacé s'infiltrait par l'unique " fenêtre " qui donnait sur l'extérieur et le faisait trembler dans sa misérable combinaison rayée. Les seuls éléments de " mobilier " dont il disposait étaient un semblant de matelas miteux, posé à même les pierres massives qui recouvraient le sol, et des toilettes de fortune.

Deux fois par jour, quelqu'un glissait sous sa porte une assiette remplie d'un mélange peu ragoûtant qui ressemblait à du porridge et un bol d'eau chaude pour le maintenir en vie mais il s'agissait des seules " visites " auxquelles il avait le droit. Dans un premier temps, il s'était raccroché à l'espoir un peu fou que son amante parviendrait à utiliser l'influence de sa noble famille pour le faire libérer mais cela n'était jamais arrivé.

Son abattement avait d'abord fait place à une colère sourde puis à un vide émotionnel inquiétant. Comme les autres détenus, il avait fini par se couper du monde, continuellement tourmenté par les pires événements de sa vie. Sa détention avait duré sept longs mois, de Novembre 1997 à Mai 1998.

Après la défaite de Voldemort, le Ministère avait été repris en main par les autorités compétentes qui avaient rapidement ordonné que les nombreux malheureux qui avaient été condamnés à tort soient libérés. Les aurors qui avaient été chargés de cette mission avaient trouvé beaucoup de morts entre les murs de la sinistre prison. Tobias, lui, était plongé dans un état de semi-conscience lorsque l'un d'eux avait porté la main à son cou pour prendre son pouls. Au moment où on l'avait rapatrié vers Sainte-mangouste, cela faisait plusieurs semaines qu'il avait cessé de s'alimenter.

L'urgence première avait été de remédier à son état de faiblesse généralisée, provoquée par une dénutrition et une déshydratation sévères. Maternelle, Theodora s'était précipitée à son chevet au moment même où on lui avait annoncé qu'on l'avait retrouvé vivant. Elle avait fondu en larmes en constatant qu'il n'avait plus que la peau sur les os et elle avait du attendre plusieurs jours, inquiète, qu'il ait retrouvé assez de forces pour réussir à échanger avec elle.

Il avait été décidé que Tobias séjournerait à l’hôpital pendant quelques semaines, le temps qu'il reprenne le poids qu'il avait perdu et qu'il soit examiné par plusieurs spécialistes. Il s'épanchait peu sur les mois d'horreur qu'il venait de traverser mais ses nombreux cauchemars, son hypervigilance, son visage fermé et la manière dont il serrait compulsivement les poings à la moindre contrariété trahissaient son mal-être. Un psychomage avait diagnostiqué qu'il se trouvait dans un état de stress post-traumatique. Pour en atténuer les symptômes, il lui avait proposé une potion destinée à lutter contre l'anxiété, traitement qu'il avait fini par accepter à contrecœur, éprouvé par de longues nuits sans sommeil.

Rapidement, il avait formulé la demande de pouvoir sortir pour se procurer une nouvelle baguette. Cela lui tenait particulièrement à cœur si bien qu'il avait été très ennuyé d'apprendre que la boutique d'Olivander était fermée pour cause de rénovation suite à une attaque qu'avait subi son propriétaire pendant la guerre. Déontologie oblige, on s'était arrangé pour lui en prêter une en attendant qu'il trouve mieux mais elle ne lui convenait pas du tout. Celle qu'avait détruit Ombrage était en bois d'orme. Elle contenait un ventricule de cœur de dragon, était de taille moyenne et elle se montrait plutôt souple. Celle dont il devrait se servir jusqu'à nouvel ordre était en bois de noisetier, un bois réputé pour refléter l'état d'esprit de son possesseur ce qui, au vu de sa condition, provoquait des dysfonctionnements fréquents. Elle contenait un crin de licorne, ce qui la rendait moins puissante que celle qui l'avait choisi lors de son entrée à Poudlard et elle était à la fois bien trop longue et bien trop rigide à son goût.

Le Ministère de la magie avait proposé aux victimes de crimes de guerre de profiter des talents de ses oubliators pour se soulager de certains de leurs souvenirs douloureux. Beaucoup avaient accueilli cette offre avec gratitude mais Tobias avait catégoriquement refusé que l'on altère sa mémoire. On avait voulu le faire disparaître. On avait foulé son identité du pied. On avait renié son statut de sorcier. On avait fait preuve à son égard d'une terrible injustice. Tout cela lui laisserait des cicatrices pour le reste de sa vie mais il ne voulait pas oublier. Accepter de tirer un trait sur les sept derniers mois, c'était pardonner. Conserver une trace de l'inacceptable, c'était refuser de le laisser se reproduire un jour. La guerre avait fait de nombreuses victimes. Il n'en était qu'une parmi tant d'autres et la traque des nés-moldus aurait probablement peu de poids face aux morts héroïques de ceux qui s'étaient battus contre les mangemorts mais il ne voulait pas que sa saine indignation se mue en  une dangereuse indifférence à l'égard de ceux qui continueraient à les dénigrer.

Son ex petite amie ne s'est pas manifestée depuis son retour en Angleterre et c'est tant mieux. Il lui en veut terriblement d'avoir joué avec ses sentiments puis de l'avoir abandonné à son triste sort comme on jette un bâtard à la fourrière. Désormais, ses sentiments sont sous contrôle étroit : on ne se jouera plus de lui...

Contre l'avis des médecins, moins d'un an après sa sortie de prison, il vient de reprendre ses études. Il déteste avoir à composer avec une baguette défectueuse et avec la pitié des professeurs qui ont été mis au courant de sa détention mais il est plus que jamais déterminé à acquérir la plus haute maîtrise de la magie qu'il sera capable d'atteindre...



 
PHYSIQUE & PSYCHOLOGIE

 
Ceux qui vous parleront de Tobias évoqueront sans doute en premier lieu le curieux décalage qui a toujours existé entre son jeune âge et la maturité étonnante qui se dégage de lui et de ses discours.

Sa taille et sa corpulence ne le distinguent guère des autres garçons de vingt ans mais malgré ses origines modestes et son ascendance moldue, on le confondait avec les héritiers au sang-pur à l'époque où il étudiait à Poudlard car il imitait leur prestance avec brio.

Son visage, surmonté de courtes boucles brunes et orné de grands yeux sombres, a conservé quelques rondeurs enfantines mais son regard, perçant, investigateur, trahit son esprit vif et une certaine audace.

Depuis qu'il a été emprisonné, il déploie d' importants efforts pour atténuer son expressivité mais l'air renfrogné et/ou détaché qu'il affiche parfois pour tenir le reste du monde à distance ne lui permet pas de masquer intégralement la tempête qui fait rage à l'intérieur de lui même.

Doté d'un tempérament passionné, il a toujours eu à juguler ses émotions exacerbées pour les empêcher de se manifester de manière trop violente. Aujourd'hui, il cherche à retrouver l'équilibre qu'il a perdu lorsque l'on a cherché à le briser, ce qui n'est pas une tâche facile. Parfois, lorsqu'il vient à manquer de forces, il se sert de la potion que lui a prescrit le psychomage après sa libération pour ne plus rien ressentir l'espace de quelques heures. Cela représente à chaque fois une défaite pour lui qui a toujours été si ambitieux et exigeant avec lui même mais ces instants de paix seront salvateurs pour sa stabilité psychique tant qu'il n'aura pas suffisamment de recul pour repenser à ce qu'il a vécu avec détachement.

Lorsqu'il aime quelqu'un, il le fait sincèrement, se montrant fidèle, protecteur et attentionné.
Avec les gens qu'il n'apprécie pas en revanche, il peut se montrer très insolent, voire carrément agressif s'il sort de ses gonds.


 
Yeah Geek Power !!!

 
 Pseudo : SPF
 Tu as quel âge ? 25 ans
 Tu nous a trouvé où ? Grâce à PRD !
 Et t'en penses quoi ? J'aime bien le fait que l'action se déroule juste après la défaite de Voldemort, c'est rare mais c'est une période super intéressante de restructurations et de reconstruction des individus victimes de la guerre
 T'as un autre compte ? Lequel ? Aucun DC
 T'as pas un truc à nous dire hein ? La vengeance c'est pour les faibles !
 Mais encore ? *o* J'ai hâte de pouvoir commencer à jouer !


 © Never-Utopia par Koalz

 


Dernière édition par Tobias N. Fawkes le Dim 27 Nov - 11:53, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 161
Mornilles : 286
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 51
Localisation : Londres
Feat : Ian McKellen
avatar
Admin - Ministre de la Magie
MessageSujet: Re: Tobias - Ce qui fait la crédibilité d'une ambition, c'est le prix personnel qu'on est prêt à payer   Dim 27 Nov - 7:20

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour la suite de ta fiche !
Si tu as des questions n'hésites pas ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://protegototalum.harrypotterrpg.fr
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Tobias - Ce qui fait la crédibilité d'une ambition, c'est le prix personnel qu'on est prêt à payer   Dim 27 Nov - 9:59

Bienvenue parmi nous, ah un futur langue de plomb, bonne chance pour ta fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Tobias - Ce qui fait la crédibilité d'une ambition, c'est le prix personnel qu'on est prêt à payer   Dim 27 Nov - 11:55

Merci à vous deux!

Le ministre de la magie et son assistant qui viennent te saluer en personne dans ta fiche de présentation, c'est la grande classe xd

Je pense avoir terminé ma fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 161
Mornilles : 286
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 51
Localisation : Londres
Feat : Ian McKellen
avatar
Admin - Ministre de la Magie
MessageSujet: Re: Tobias - Ce qui fait la crédibilité d'une ambition, c'est le prix personnel qu'on est prêt à payer   Dim 27 Nov - 17:00

Ta fiche est parfaite, je te valide sans problème ! Smile
Tu peux faire tes fiches de liens et de sujets, flooder et commencé à jouer ! Smile

Bon jeu ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://protegototalum.harrypotterrpg.fr
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Tobias - Ce qui fait la crédibilité d'une ambition, c'est le prix personnel qu'on est prêt à payer   Dim 27 Nov - 17:19

Merci =)
Je vais faire ça de ce pas
Tu m'as bien mis dans le groupe des adultes ? J'ai du mal à différencier les deux verts lol
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 161
Mornilles : 286
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 51
Localisation : Londres
Feat : Ian McKellen
avatar
Admin - Ministre de la Magie
MessageSujet: Re: Tobias - Ce qui fait la crédibilité d'une ambition, c'est le prix personnel qu'on est prêt à payer   Mar 29 Nov - 2:45

Oui, je vais changer la couleur du groupe ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://protegototalum.harrypotterrpg.fr
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Tobias - Ce qui fait la crédibilité d'une ambition, c'est le prix personnel qu'on est prêt à payer   Lun 12 Déc - 20:37

Bienvenue jeune moldu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tobias - Ce qui fait la crédibilité d'une ambition, c'est le prix personnel qu'on est prêt à payer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tobias - Ce qui fait la crédibilité d'une ambition, c'est le prix personnel qu'on est prêt à payer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais c'est qui Père Tobias en fait ?
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La chanson qui fait kiffer les geeks
» Un fait surprenant ( suite )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protego totalum :: Archives diverses-
Sauter vers: